"Jean Pierre Bouchez
est le meilleur spécialiste français
des ouvriers de la matière grise"

Henri Gibier Directeur de la Rédaction des Echos, dans Liaisons Sociales Magazine (janvier 2007)

A historical perspective on the dynamics of knowledge creation and application

Memorias, Volume 14, Octobre 2016, n° 26

Introduction: This paper aims to demonstrate the hypothesis that the process of creation, distribution and application of knowledge, as well as its potential result in an innovation, is as old as human history itself. Hence, the paper will show that the current trend of the knowledge economy is merely a phase in the overall evolution of the process.
Methodology: To support this hypothesis we demonstrate that this trend unfolds within the context of a combined dual dynamic: a so-called longitudinal dynamic which describes the evolution of structural innovations and a transversal dynamic that highlight the interaction and interconnection of the various interactive components that specifically arise within a favourable historical context and environment. This dual dynamic is examined through a series of historical examples.
Results: This exemplified double dynamic thus lets us show how the knowledge economy fits into a long-lasting context with a historical perspective extending over several millennia right down to our times. In this way it emphasises that the contemporary knowledge economy is actually no more than a phase – albeit a considerable one.
Conclusions: Over and above these results it should be highlighted finally that this contemporary phase of the knowledge economy offers perspectives that are contrasting at the very least. On the one hand, it opens the way potentially towards a new collaborative sharing world. But, on the other, it helps increase the risks of an excessive privatisation of knowledge.


Télécharger la publication en pdf

Vers l’émergence progressive d’un nouveau cycle managérial hybride ? Le cas des communautés de pratique « pilotées »

Revue Gérer & Comprendre, 2015, n° 121

Cette contribution a pour objet de mettre à l’épreuve l’hypothèse selon laquelle nous assisterions à l’émergence d’un nouveau cycle managérial au regard des nouvelles formes réticulaires et collaboratives qui seraient en cours de déploiement, notamment dans les grandes organisations, dans le cadre de ce que nous qualifi erons de « nouvel écosystème collaboratif 2.0 ». En nous appuyant sur la littérature académique, et principalement sur l’étude d’un terrain composé d’une vingtaine de grandes entreprises, nous avons notamment mis en exergue quatre modèles-types d’usages dominants interactifs composant ce nouvel écosystème. Mais à la lumière de cette investigation, il apparaît que la mise à l’épreuve de cette hypothèse doit être pour le moins nuancée et qu’elle devra nécessairement être confi rmée à travers la diffusion progressive, dans les années à venir, de ce nouveau modèle écosystémique au sein de ces grandes entreprises.


Télécharger la publication en pdf

Autour de « l’économie du savoir » : ses composantes, ses dynamiques et ses enjeux

Revue Savoir, n° 34 - 2014

Cette contribution se propose d’éclairer le concept d’économie du savoir à travers une lecture de ses différentes composantes (ou pôles), le plus souvent insérées dans le cadre d’un espace territorial (économie d’agglomération). Cette perspective sera ensuite complétée et enrichie en soulignant les différentes combinaisons interactives entre ces composantes, mais également les effets souvent risqués associés à leur déploiement.


Télécharger la publication en pdf

Autour des services professionnels intellectuels : Origine, formes contemporaines et perspectives d’un modèle professionnel

Revue Gestion 2000, n° 4 - 2010

Le terme de services professionnels, issu de la traduction anglo-saxonne de Professional Service Firm (PSF), s’impose progressivement en France depuisquelques années, sans que l’on sache réellement avec clarté ce qu’il recouvre. Cette contribution se propose d’apporter un éclairage sur ce concept, en faisant ainsi l’hypothèse qu’il existe une filiation historique autour d’un modèle professionnel identitaire associé aux services professionnels intellectuels marchands. Nous en analyserons successivement trois aspects. Nous porterons un premier regard sur ses origines lointaines, puis nous prolongerons ce regard à travers une observation et une illustration de ses formes contemporaines. Enfin, dernier aspect, nous nous demanderons si les services professionnels intellectuels ont encore un avenir durable. Nous conclurons ce texte en argumentant autour de la défense de ces types de firmes.


Télécharger la publication en pdf

Autour des travailleurs et des organisations du savoir : clarifications, enjeux et perspectives

Sociétés de la Connaissance et Prospective - 2009.

Si l’on devait tenter de caractériser de manière raccourcie, le nouveau contexte socio-économique dominant qui se dessine et s’affirme progressivement depuis les années 1970, on serait tenté de faire émerger trois tendances dominantes, qui fonctionnent comme des pôles interactifs : le pôle des services, le pôle du savoir et le pôle des technologies.


Télécharger la publication en pdf

De la clarification et de l’usage possible d’un concept flou : le cas des travailleurs et des professionnels du savoir

Revue Gestion 2000, n° 6 - 2006

La littérature managériale fabrique et utilise régulièrement des expressions et des concepts, le plus souvent issus d’auteurs nord américains, qui entrent progressivement dans l’usage commun, mais dont on éprouve quelques difficultés à saisir le sens et les contours. Le terme de Knowledge Workers en constitue assurément un bon exemple. Concept valise, de par son caractère protéiforme, polysémique et hétérogène, il est en effet susceptible d’englober de multiples activités professionnelles extrêmement différenciées et distantes les unes des autres. Il n’y a rien de commun entre ces spin doctors collaborant exclusivement pour dirigeants de grands groupes souvent mondiaux et les «intello précaires» (Rambach A. & M., 1995), sorte de nouveaux tâcherons de la matière grise travaillant souvent en indépendants, à l’exemple d’informaticiens, de photographes, ou de consultants.


Télécharger la publication en pdf

Manager des travailleurs professionnels du savoir Enjeux et perspectives

Revue française de gestion, n° 168-169 - 2006

Cet article se propose de présenter les différentes formes managériales associées aux travailleurs professionnels du savoir. Toutefois s’agissant de cette population de Knowledge Workers, dont la terminologie conceptuelle n’est pas à ce jour totalement stabilisée, nous proposerons préalablement un détour, via une matrice critèrielle, permettant de mieux cerner ce qu’elle recouvre. Nous pourrons alors mieux saisir et illustrer les formes managériales qui y sont associées, s’agissant plus spécifiquement des travailleurs qualifiés de professionnels du savoir, que nous aurons préalablement définis, dans la mesure où les enjeux qui les concernent sont plus critiques.


Télécharger la publication en pdf

Contactez moi

Un formulaire de contact est à votre disposition pour toute question ou renseignement.

Certaines publications pourront être communiquées en format électronique à la demande. N'hésitez pas a me faire part de votre demande en utilisant le formulaire de contact.

Contactez Moi